samedi 12 septembre 2009

Un film qui se précise

Longues conversations avec ma mère ce matin, l'inspiration première de Marie, le personnage principal de mon scénario de film (originellement appelé Ma Maudite Famille maintenant en mutation vers le titre de Percé).  En fait, cela se peaufine et je me concentre sur l'histoire de l'émancipation d'une jeune femme éduquée dans les années 50 et 60 dans un environnement conservateur, très catholique et fédéraliste qui tombe follement amoureuse d'un gaspésien bohémien et volage, Lucien.  Le couple emménage ensemble et mène une vie libre dans le Montréal des années 60.  Avec en toile de fond  les  bouleversements sociopolitiques du Québec, notamment la libération des femmes et l’afflux d’idées révolutionnaires, Marie rejette les valeurs chrétiennes et conservatrices dans lesquelles elle a toujours évolué.  

Pourtant, un jour son monde chavire.  Le père de Lucien meure et laisse un testament qui a l’effet d’une bombe dans l'existence du jeune couple.  Le père de Lucien était le propriétaire d’un important complexe touristique ans le mythique village de Percé, en Gaspésie: quatre hôtels, des restaurants, des centre d’achats...  Or, bien que plusieurs des frères et sœurs de Lucien vivent à Percé et travaillent dans les propriété paternelles, le père lègue tout au complet à Lucien, son plus jeune fils qu'il n'a pourtant pas vu depuis des lustres.  
 
 Ma tante Suzanne, une inspiration pour le film

Le hic c'est que les soeurs, artistes reconnues, l'une sculptrice, l'autre cinéaste ont crée non seulement un centre multidisciplinaire d'art dans une grange abandonnée mais aussi une auberge; les frères de Lucien quand à eux gèrent les hôtels de leur père.  Pourtant, le testament est sans équivoque: tout revient au plus jeune fils qui doit maintenant sauver cet empire d'une banqueroute imminente quitte à s'aliéner ses propres frères et soeurs.  Le mystère plane sur les raisons de cet étrange legs jusqu'à la fin du film.  La plus grande partie de l'action se concentre pendant l'été 1971 lorsque le couple arrive à Percé et Lucien prend possession des propriétés à l'horreur des autres membres de la famille qui cherchent à défendre corps et âme ce qu'ils sentent être leurs propriétés (bien qu'ils n'aient pas su en assumer le fardeau financier).  Pendant cet été, Marie découvre alors non seulement un univers radicalement différent du sien, mais aussi la trahison, la haine et la déception.

1 commentaire: